Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

AD Patres - A Brief Introduction To Human Experiments

Écrit par Brutal le .

Ad Patres est un groupe français de death originaire de la région bordelaise. J’ai découvert le groupe un peu après tout le monde et d’ailleurs ça ne date pas d’il y a si longtemps. Pour l’histoire, j’arpentais les allées du metal market d’un fest près de chez moi et je décide d’aller faire un bonjour et quelques emplettes au stand Kaotoxin. Au fil de l’échange avec les membres du staff je suis amené à rencontrer le bassiste du groupe susmentionné. On a l’occasion d’échanger deux ou trois mots et Nico le gérant du label fini par me recommander le "Scorn Aesthetics" qui mine de rien était sorti peut être 3 ou 4 ans auparavant. J’étais totalement passé à côté alors je décide de m’acheter le disque histoire de rattraper mon retard. Je me rappel bien que le groupe m’avait tapé dans l’oreille notamment avec le titre éponyme que je trouvais vraiment cool mais aussi "The Lock" et quelques autres petits trucs bien sympa. Du coup je suis assez content de pouvoir parler de ce nouveau disque qui sort cette fois ci chez Xenokorp.

Pour commencer, un rapide coup d’œil à l’artwork qui est sobre mais sympathique. Un peu moins sombre et beaucoup plus travaillé que son prédécesseur. Pour ce qui est de la galette, 8 titres de pur death à la française si on ne compte pas "Shock Therapy" et "Sermon". Le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe n’est pas là pour enfiler des perles. Dès les premières minutes on en prend plein la tronche pour pas un rond avec un growl puissant et agressif et une composition classique mais froutrement efficace. J’aime beaucoup le travail effectué sur les riffs de "The Disappearence Of I", on sent bien que le groupe mise sur un bel échantillon pour casser le sentiment de redondance, fléau de bon nombre de disque à l’heure actuelle. Ça passe nickel et les petits solos apportent un petit bol d’air frais mais tout en sobriété. Un bel exemple avec "The Floating Point" qui clôture l’album. Un démarrage un mid tempo et des accélérations bien venues.

C’est un peu ce qu’on aime dans ces groupes au final, la qualité et la sobriété. A l’heure où certains mettent tout en œuvre pour épater la galerie et te sortent toutes leurs années de solfège dans un titre indigeste de douze minutes cinquante-quatre... Et bien ça fait du bien ce genre de disque qui ne manque certainement pas de technique (cette batterie !), de justesse, ou tout est bien produit, un mixage au top mais sobre tout simplement...

En parlant de production et pour en revenir à "Scorn Aesthetics", je trouve que les instruments sont mieux répartis, une batterie un peu moins en avant, chaque instrument parfaitement audible pour que chacun puisse y trouver son compte avec un résultat beaucoup plus lisse. C’est globalement meilleur que sur le précédent opus en termes de production et niveau qualité, rien à redire à ce niveau. Et puis le groupe a su parfaitement renouveler son jeu histoire de proposer quelque chose de différent tout en restant sur la voie précédemment empruntée. Mention spéciale pour "Symbiosick" et son petit groove avant solo franchement cool (le solo aussi d’ailleurs) … En fait tout est bon dans ce titre... Cette batterie type DCA qui te martèle la tronche c’est du pur plaisir ! Verses Void qui vient juste après nous gratifie d’un chant vraiment puissant et brutal et encore une guitare de haute voltige pour couronner le tout.

On ne peut évidemment que vous recommander ce nouveau Ad Patres si vous êtes fan de death de haute volée et de metal extrême en général. Et si vous avez du retard essayez tant qu’à faire de vous procurer le "Scorn Aesthetics", histoire de vous mettre les points sur les “i” et de mesurer l’évolution du groupe après quelques années. 

note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie