Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

The Void

Écrit par Antephil le .

On le répète malheureusement bien trop souvent ces dernières années, ce n'est plus en salle que l'on découvrira d'excellents métrages horrifiques et il faut désormais se tourner directement vers le téléchargement légal ou la VOD pour se faire de bonnes séances avec des films de genre. Et encore certains ne sont toujours pas disponibles en France (Crucifixion et Cold Skin de Xavier Gens pour ne citer qu'un exemple Francophones qui plus est) ou alors en catimini, comme pour The Void qui n'a eu droit qu'a une exploitation via Mad Movies et seulement en édition DVD, pour la version HD en format physique il faudra encore patienter. C'est a cause de toutes ces écueils que nous n'avons pas pu parler de la sortie en vidéo de The Void en 2017, chose que nous réparons en cette fin d'année 2018.

The Void est donc le 4eme long métrage de Steven Kosanski (Manborg, Father's Day, le segment W de The ABC's Of Dearth 2 et le récent Leperchaun Returns) accompagné et le second en collaboration avec Jeremy Gillespie après Father's Day qui une nouvelle fois affirment leur profond respects pour les films d'horreur des années 80 dont The Void est plus que jamais un patchwork de toutes leurs influences. Niveau citation on est bien en terrain connu ou The Void marrie sur la même toile Assaut de John Carpenter, Hellraiser de Clive Barker, et L'Au-Dela de Lucio Fulci et se rattache a la mouvance d'une horreur métaphysique et Lovecratienne d'un Mandy avec Nicolas Cage paru récemment. Tout comme le synopsis de Mandy la trame de The Void débute par l'entremise d'un culte prêt a tout pour mettre la main d'une malheureusement victime jusqu’à ce que dernier soit pris au piège dans un hôpital avec divers protagonistes et qui se voient confrontés a un siége directement emprunté a Assaut. 

L'horreur par la suite emprunte le même parcours de violences infernales que Frayeurs de Fulci ou les protagonistes iront droit aux enfers peuplés par des créatures toutes droits issues des rêves hallucinés de Clive Barker et laissant au passage libre cours aux dons artistiques de Jeremy Gillespie et Steven Kostanski pour façonner des créatures démoniaques (X-Tro se voit même cité par une apparitions digne des plus grands contorsionnistes), les deux réalisateurs ayant travaillés sur les make-up la direction artistique d'une grande quantité de films Hollywoodiens. Meme si The Void réussit au la main le pari d'un parfait patchwork de ses références, le petite budget se fait cruellement sentir sur certaines créatures et doit limiter leurs apparitions dans certains cadres et une bande-son digne de ce nom atténue quelques peut l'ambiance totalement issue des 80's, The Void se fait donc couper l'herbe sous le pied dans la forme et le fond par Mandy, mais son atmosphère oppressante et la parfaite gestion de son scénario qui se réveille juste au moment ou le spectateur pourra décrocher faute a un budget conséquent qui se ressent sur l'action et permet d'emporter ce dernier jusqu'au final quasiment repris plan par plan a l'Au-Dela de Lucio Fulci pour la vision de la menace inter-dimensionelle. 

The Void reste au final une franche réussite malgré ses citations très présentes et l'on attend avec grande curiosité le prochain projet du duo Gillespie/Kostanski dont ce dernier et est déjà entrain de travailler sur de nouvelles créatures cauchemardesques. 

note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie